RSS

Nos actions

Soutien à l’institut BELRAD

Notre association soutien les actions de l’institut BELRAD, Institut de radio-protection indépendant au Belarus.

C’est pourquoi nous vous proposons ce livre

UN LIVRE-DVD POUR UNE OPERATION HUMANITAIRENumérisation_20141129

« TCHERNOBYL FOREVER »

Des hommes et des femmes – journalistes, écrivains, photographes, cinéastes, scientifiques, ayant une connaissance approfondie de la réalité à Tchernobyl et dans les territoires contaminés, ont mis en commun le résultat de leurs travaux sur le terrain. Ils désirent ainsi témoigner des conséquences dramatiques de l’accident, et soutenir l’institut de Radio-protection BELRAD du Belarus.

Un livre édité par l’association « Enfants de Tchernobyl Belarus » que nous soutenons.

Un livre acheté (35 €) = un an et demi de radioprotection par l’institut BELRAD pour un enfant en zone contaminée.

Le livre est visible chez les responsables d’antenne de l’association (Hainaut, Namur et Bruxelles)

Il nous en reste quelques livres en stock, profitez-en …

Si vous le désirez nous pouvons effectuer une commande groupée,
si nous avons suffisamment de demandes.

Ils sont aussi commandables sur leur site

http://enfants-tchernobyl-belarus.org/

Les convois

Manifestation matérielle de nos solidarités, nous organisons chaque fin d’année un convoi qui tente de rassembler :

  • En partie des colis destinés aux enfants accueillis. C’est un moyen d’entretenir les liens d’amitié tissés entre les familles belges et biélorusses;
  • D’autre part de l’aide destinée à des collectivités et à des familles dont les enfants n’ont pas l’occasion de partir à l’étranger ou des familles nombreuses moins favorisées.

Ce convoi nous permet entre autres de soutenir modestement, dans le district de Braguine : l’hôpital, les services sociaux, et plus particulièrement le village de Krasnoyé.

Pour donner du sens à cette aide humanitaire, il est primordial qu’elle soit réfléchie et ciblée : elle l’est grâce au travail énorme de nos partenaires  et aussi  à nos rencontres sur place chaque année. Cette aide prend toute sa raison d’être au vu des besoins constatés et à la manière dont elle est acheminée avec le plus grand respect par tous les relais médicaux, sociaux et culturels locaux.

En effet, la distribution, telle qu’elle est pratiquée sur place, est le moyen d’aller plus en avant dans l’accompagnement de ces familles qui continuent à vivre, travailler et faire grandir des enfants dans ces régions encore parfois si proches de la centrale.

Les tables ouvertes

Cette sympathique initiative est soutenue par « Amicalia », un groupe de retraités belges qui prennent un repas hebdomadaire ensemble et en majorent le prix pour financer une aide à des personnes âgées déplacées vers une banlieue de Minsk : Chabany.

Cette solidarité a revêtu plusieurs formes au cours de temps. Actuellement, elle permet d’acheter chaque mois des provisions pour une quinzaine de personnes dont le montant de la maigre pension n’a pas suivi l’inflation galopante qui règne au Belarus. Des rencontres sont également proposées à ces gens qui ont fui la contamination et perdu du même coup leurs repères  de ruraux.

Un projet culturel

La solidarité que nous avons développée avec les habitants du Belarus nous a permis de mettre sur pied un projet à caractère plus culturel.

Tous les deux ans, nous organisons, pour les jeunes de la troupe théâtrale de la faculté de français de l’Université Linguistique de Minsk, une tournée dans différents lieux de Wallonie. La tournée se fait essentiellement dans des écoles secondaires.

Nous poursuivons plusieurs objectifs dans ce projet :

  • Permettre à des jeunes du Belarus de rencontrer un public francophone;
  • C’est l’occasion de rencontres informelles entre jeunes d’horizons bien différents et dès lors un enrichissement et la confrontation à la différence;
  • Sortir d’un discours sur le Belarus qui se limiterait à Tchernobyl en allant à la rencontre de jeunes motivés et ouverts;
  • L’effort fourni pour monter une pièce dans une langue étrangère, dans un environnement matériel si difficile mérite d’être couronné par ce voyage.

Publicités
 

Les commentaires sont fermés.