RSS

Notre Association

 
 
« Nous habitons le temps inquiétant. Nous les mères, nous savons que nos enfants ont beaucoup de maladies. La douleur pour la vie reste toujours dans nos cœurs c’est pourquoi nous prenons l’aide des gens du monde entier et nous demandons une aide humanitaire »
Lettre de mères Ukrainienne qui est à la base avec d’autres appels au secours, notamment celui à l’ONU en 1990 de l’action de l’asbl « Les Enfants de Tchernobyl »
 

A la  fin des années 80, des infos arrivent en Belgique indiquant que les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl mettent en danger une part importante des populations vivant autour de la centrale mais aussi à plusieurs centaines de kilomètres en Ukraine, en Russie et en Biélorussie. La décision de fonder une association est prise en mai 1990  à l’initiative d’un groupe issu du milieu écologiste. En juillet, des statuts  sont déposés. Ils n’ont pas été modifiés à ce jour, leur cadre très ouvert permettant à l’association d’évoluer.

« Apporter toute aide médicale, humanitaire, matérielle, juridique et écologique aux victimes de la catastrophe de Tchernobyl. 

Accorder et soutenir en tous lieux, l’action en faveur de la défense des droits démocratiques et des droits de l’homme des victimes de la catastrophe de Tchernobyl. »

Un travail sur les actions à envisager, entre autres avec « Médecin sans Frontières » et une recherche d’interlocuteurs sur place amènent la jeune association à choisir de travailler à l’accueil d’enfants avec un partenaire biélorusse.

Eté 1991, 500 familles répondent à l’appel, l’accueil devient notre action privilégiée.

Concrètement, il s’avère utile d’éloigner les enfants de leur milieu contaminé pour une période de un ou deux mois car ces enfants, en pleine période de croissance, captent quatre fois plus les particules radioactives que les adultes. Un taux de césium 137 trop élevé affaiblit leur système immunitaire.

Ces accueils sont possibles grâce à l’énergie d’un grand nombre de personnes :

  • Parents et enfants d’accueil qui partagent leurs vacances avec un enfant venu d’ailleurs et qui font preuve d’une grande disponibilité.
  • Partenaires de « L’Avenir aux Enfants » qui, en Belarus, malgré leur quotidien difficile, se dépensent sans compter pour permettre les séjours des enfants en Belgique et la réalisation de bien d’autres projets.
  • L’équipe de l’association « Les Enfants de Tchernobyl, asbl »  qui,  avec le temps s‘est renouvelée, mais continue à investir des heures de travail  et de réflexion  pour soutenir le mieux possible des projets de qualité.

Progressivement, à force de rencontrer des personnes engagées sur le terrain en Belarus, nous avons élargi notre action dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de la culture. Tissant entre ce pays et le nôtre un solide réseau de solidarité.

Publicités
 

Les commentaires sont fermés.